Logo les transmetteurs
Nous rejoindre Partenaires Faire un don

EMU

Nombreux sont les appels au « 15 » provenant de personnes isolées, en difficulté sociale ou psychologique. Forts de ce constat, Xavier Emmanuelli et Suzanne Tartière, grâce au soutien de Pierre Carli, ont créé en 2005 l’Equipe Mobile d’Urgence (EMU).

Ainsi, l’EMU assure le suivi des appels à caractère médico-psycho-social et met en relation les personnes en détresse avec les structures adaptées : les Centres Locaux d’Information et de Coordination Gérontologiques (CLIC), les réseaux mémoire…

Les Transmetteurs interviennent tous les mardis pour venir en aide à ces personnes isolées.

Pour qui ? Personnes isolées
Nombre de personnes accompagnées : 300
Lieu de l’action : SAMU de Paris
Coordinatrice de l’action : Suzanne Tartière
Partenaire : SAMU de Paris

«  La maladie du XXIème siècle : la solitude…surtout pour les personnes âgées qui s’inventent des troubles somatiques ou désirent simplement bavarder. Elles appellent alors le 15 au risque d’encombrer la ligne téléphonique ou de détourner les professionnels de la régulation de leur raison d’être : conseiller, orienter, envoyer des secours.
Pendant un an, les Transmetteurs ont assuré une permanence, un après-midi par semaine, examinant les dossiers de personnes qui avaient appelé le SAMU plusieurs fois. Après avoir pris connaissance du motif de ces appels, nous avons procédé de différentes façons.
Parfois, une simple conversation téléphonique régulière le mardi après-midi a suffi à guérir les angoisses d’une vieille dame qui attendait celle-ci avec impatience.
Une autre fois, alertée par une octogénaire qui se plaignait régulièrement de douleurs abdominales, sans traduction organique vérifiée dans le service d’urgence auquel elle se rendait, l’équipe composée de l’assistante sociale et du Transmetteur s’est rendue au domicile, a constaté le dénuement de cette dame, s’est mise en relation avec le service social de l’arrondissement, et les douleurs ont disparu. Pour les mêmes douleurs, une autre personne âgée a bénéficié de la visite de l’équipe enrichie d’un psycho-gériatre. Lequel a convaincu la patiente de la nécessité d’une courte hospitalisation dans son service. Là encore, les douleurs ont disparu…
L’EMU rompt l’isolement des personnes qui n’ont que le 15 ou les services d’urgence pour attirer l’attention sur elles. Elle assure un lien entre une médecine parfois plus centrée sur la maladie que sur le patient et des services sociaux méconnus ou rébarbatifs dans leur complexité. L’EMU, une idée géniale, une efficacité remarquable grâce au travail d’une équipe soudée au seul service qui compte : la personne.
 » Cécile Renson

PARTENAIRES